Bienvenue dans mon monde parfait, ütopya ! Le système politique d’ütopya est totalement différent de celui que connaissent les Français, puisqu’il s’agit d’une vraie démocratie, pure et dure ! Tout commence à toute petite échelle.  Dans les villes et villages ütopyens, la démocratie s’organise autour d’une mairie. C’est dans cette mairie que tous les samedis après-midi, les citoyens qui le souhaitent peuvent aller participer aux conseils communaux. Ce sont ces même citoyens qui tous les trois ans, vont élire des représentants communaux. Ces représentants se comptent au nombre de vingt. Ils ne se présentent pas ensemble, et tout un chacun est libre de concourir à ce poste à condition d’être majeur. Ils sont élus par un système particulier, où le citoyen attribue une note allant de 1 à 5 à chacun des candidats. 1 étant le plus faible score et 5 le meilleur. Au moment du dépouillement, on considère la note désignée par les cinquante premiers pourcents de chaque candidat. Les 20 candidats ayant la meilleure note sont élus. Et s’il y a des égalités, on affine alors en comptant au nombre de voix. Si ce système n’est pas clair, je vous recommande cette vidéo des Statistiques expliquées à mon Chat. Le candidat le mieux placé devient maire. Le maire a pour rôle de représenter la commune. Cependant, il ne prend aucune décision seul, et ce sont les représentants municipaux qui votent. Ces votes se déroulent justement lors des conseils municipaux, auxquels -je le rappelle- tout citoyen peut débattre. Il est également courant de consulter des spécialistes, qui souvent se donnent à cœur joie de participer à l’amélioration de la vie du peuple. Finalement, les communes sont constituées en véritable technocratie, où le citoyen est au centre. Il n’agit pas qu’aux élections, mais aussi au sein du mandat.

Le fonctionnement des conseils généraux est assez similaire, mais les citoyens votent via « démocr@tie », une plateforme numérique permettant d’élire des représentants depuis chez soi. Les gens étaient aux départs assez frileux, de peur que cette plateforme soit piratée et les résultats truqués. Mais jusqu’à maintenant, ce genre de problème n’est pas survenu, et les citoyens sont de plus en plus enclins à utiliser ce système. Il faut aussi dire que de nombreux hackers travaillent à la sécurité de démocr@tie.

Les Communautés de Communes quant à elles, regroupent 10 % des communes de la région, de manière à ce qu’il y ait 10 Communautés de Communes par région. Une fois tous les ans, les citoyens votent via démocr@atie pour leur Représentant à la Gouvernance, à mesure d’un représentant par CC. Ils sont l’équivalent pour vous, Français, des députés. Nous reviendrons sur ces derniers dans quelques paragraphes.

Le système de « haute-gouvernance » lui, n’a pas grand-chose à voir avec celui que l’on connait en France. Le peuple élit des spécialistes dans plusieurs domaines : l’écologie, la finance, le droit, la défense, l’éducation et la recherche, et la géopolitique. Pour pouvoir se présenter, chaque candidat doit recueillir 750 autorisations. Les autorisations s’acquièrent auprès des conseils communaux : si 51 % des représentants communaux votent favorablement à la candidature d’un expert, c’est qu’il juge que celui-ci en est vraiment un. Il obtient ainsi une autorisation. C’est évidemment aux experts d’envoyer une demande d’autorisation aux mairies -via Internet, par courrier ou en personne, peu importe. Les citoyens votent ensuite pour les experts ayant les 750 autorisations dans les mairies, par le même système de scrutin que pour les Représentants Communaux. On garde ici les cinq premiers experts dans chaque domaine, qui formeront un Conseil Particulier. Lors de ces conseils particuliers, les experts choisissent un représentant parmi eux cinq. Une fois que tous les Conseils Particuliers ont choisi leur représentant, les citoyens votent, là encore via démocr@tie, pour le « Représentant National ». L’élu est donc chargé de représenter Ütopya à l’International. Il est assez courant que le Représentant du Conseil Particulier à la géopolitique soit élu à ce poste. Les représentants qui eux n’ont pas été élus, sont chargés de représenter leur domaine à l’intérieur du territoire. Une fois par semaine, tous les Conseils Particuliers se réunissent en un Conseil Global, où l’on débat des lois et des sujets d’importance. Un mandat dure 5 ans, à la fin desquels une autre élection est organisée.

Mais le gouvernement est tout de même contrôlé, par la Chambre des Représentants. Cette dernière se réunit trois fois par semaine, et ses membres, les Représentants à la Gouvernance, peuvent proposer des lois et les voter. Ils sont présidé par un ancien Représentant National, tiré au sort, et chargé de faire régner l’ordre durant le débat. Il existe également l’Institution. Il s’agit d’une entité réunissant tous les anciens Représentants du Conseil Particulier au Droit, et qui est chargé de veiller à ce que toutes les lois proposées soient constitutionnelles. Elle occupe en quelque sorte ce que vous appelez le Conseil Constitutionnel.


Voilà pour une vision synthétique du système politique Ütopyen. Nous aborderons dans le prochain ütopya l’utilisation du numérique et des civils-tech dans le système Ütopyen. Tu peux donc te tenir au courant, en t’abonnant à la Newsletter ou en me suivant sur Twitter. Il sortira samedi. N’hésite pas non plus à donner ton avis dans les commentaires, j’aimerais savoir ce qui peut être amélioré. Bonne navigation !

Laisser un commentaire

Anti-pub de viagra (opération arithmétique obligatoire)

Fermer le menu