Press "Enter" to skip to content

Le Service Civique, mieux que le Service Militaire.

Quentin Saison 0

Nous créerons un service militaire obligatoire et universel d’un mois.

Il s’adressera aux jeunes femmes et hommes aptes de toute une classe d’âge et devra intervenir dans les 3 ans suivant leur dix-huitième anniversaire. L’accès aux métiers de la défense en tant que militaire d’active ou dans la Garde Nationale en sera facilité. Cela permettra aussi de disposer, en cas de crise, d’un réservoir mobilisable, complémentaire de la Garde Nationale.

www.en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/defense

Voilà l’une des propositions d’Emmanuel Macron concernant les jeunes. On peut même dire qu’il s’agit de la proposition phare du président concernant ces derniers. Cet extrait de son programme est d’ailleurs développé lors d’un discours présidentiel, que l’on peut retrouver sur Facebook en cliquant ici (la vidéo dure deux minutes). C’est une vision alternative de ce projet que je vais développer au long de cet article. Même si cela a tendance à décrédibiliser mes propos auprès de certains vieux cons (), je tiens à rappeler mon âge, 16 ans. Vous comprendrez ainsi à quel point je suis concerné par le sujet. Je ne suis pas foncièrement contre ce projet; cependant, je pense qu’il pourrait être amélioré en bien des points.

Aider est plus citoyen que tuer.

L’Homme est intelligent au point de s’organiser pour être con. On appelle ça la guerre. Il est utopiste de penser que si la France cessait de faire la guerre, nous n’aurions plus besoin de nous défendre, même si c’est peut-être vrai. Néanmoins nombre de citoyens sont pacifistes, et prônent la non-violence. C’est mon cas et celui de nombreux jeunes, car nous sommes encore naïfs et utopistes. Or, nul n’est sans connaître le Service Civique. Sauf peut-être toi, et si c’est ton cas je t’invite à te rendre sur www.service-civique.gouv.fr. Mais pour résumer, le Service Civique offre la possibilité aux jeunes de 16 à 25 ans (30 en cas de handicap) de mener des missions sociales rémunérées, en France ou à l’étranger. Il peut s’agir d’apprendre l’informatique à des personnes âgées tout comme il est possible de participer à l’aide des migrants en Allemagne.

Ce Service Civique pourrait venir remplacer le service militaire (ou pas, lire la suite) en offrant aux jeunes l’opportunité de découvrir le monde associatif, et ce qu’est l’engagement. Ainsi, au lieu de donner foi en la superpuissance de l’Etatc’est la capacité d’action des citoyens que l’on exalterait. Et la démocratie, c’est ça : le peuple est fort et non l’Etat. Vous remarquerez également que l’on peut décrire le service militaire comme l’envoi de la jeunesse dans des camps militaires pour les pousser à adhérer aux valeurs de l’Etat. Drôle de lexique pour un projet démocratique.

Une belle image internationale

Les associations sont bien vues. Qui n’aime pas Amnesty Internationale, Action contre la Faim, la WWF ou l’Unicef ? A part pour certains fachos, les ONG arborent une belle image. Le Service Civique est, en quelque sorte, l’occasion de faire de la France un pays investi dans l’humanitaire.  Et ça c’est beau. Au final, cela produirait l’effet voulu par le Service Militaire. « Les Français, ce peuple engagé », voilà de quoi rendre fier de sa patrie n’importe quel citoyen ayant un Q.I. supérieur à celui d’une huître. Assurément plus fier que le Service Militaire. Car quitte à faire de la France une « nation start-up », pourquoi ne pas en faire une « nation-organisme » ?

Des limites du Service Civique obligatoire

Mais rien n’est jamais tout blanc. Je l’ai mentionné au tout début, le Service Civique est actuellement rémunéré par l’Etat. Se pose donc une question : cela pourrait-il continuer ? Pour plusieurs raisons, je pense que oui. La rémunération motiverait certains jeunes parmi les plus démotivés par l’idée de s’engager un mois ou plus dans une association. Je doute que le coût de ces rémunérations soit de beaucoup supérieur à celui du Service Militaire (mais mes propos mériteraient à être vérifiés). De plus, cela ne forme pas du tout à la défense, ce qui est l’une des volontés d’E.Macron : commencer à former des réservistes.

 

Alors le Service Militaire peut-il être remplacé par le Service Civique ? Ou peut-il être couplé avec ce dernier, laissant le choix aux jeunes ? Là est la question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-pub de viagra (opération arithmétique obligatoire)