Le 4 juillet était publiquement dévoilé plusieurs mois de travail en commun pour plus d’une centaine de médias Français. Il s’agissait de l’ « Alliance Gravity », une régie publicitaire avec pour objectif de lutter contre Google AdSense. Cette dernière réunira donc Les Echos, Le Parisien, Elle, Europe 1, BFM TV, RMC, 01net… Même 01net quoi !! Vous retrouverez une liste plus exhaustive sur 20 minutes. Cela pose un très gros problème pour les libristes. En soit il sera extrêmement simple de contourner le tracking, sans doute agressif, de cette alliance. Mais je me pose tout de même une question qu’est celle de l’éthique. Dans mon esprit de futur journaliste, la presse incarne des valeurs bien réelles. La neutralité, l’information, le respect de ses lecteurs, en somme le dévouement aux citoyens. Je vois la presse comme un messager entre l’actualité et le public. Et jusqu’à maintenant, notre facteur n’entre pas chez nous pour voir quel type de publicités nous intéresserait potentiellement. En plus de cela, la réponse à cette AdSense est originale. On connait tous quelqu’un qui applique constamment l’adage « œil pour œil dent pour dent ». C’est peut-être même toi. Eh bien c’est exactement le principe d’Alliance Gravity. Ils auraient pu concurrencer la régie de Google en se basant justement sur le respect de la vie privée, mais non : ils vont faire comme lui, pour lui montrer que les Français c’est pas des lopettes et que nous aussi on peut faire un doigt d’honneur aux Droits de l’Homme. Mais heureusement, Le Monde et Le Figaro ont refusé cette alliance ! Oui, ils ont dit non au capitalisme immodéré, qui fait de nous des produits et qui… Ah non pardon, ils ont dit non pour fonder, entre eux deux, leur propre régie publicitaire. Basée sans doute sur les même principes.

Tu auras remarqué que pour l’instant j’extrapole un peu, puisque l’on n’a pas encore la Politique de Confidentialité de l’Alliance Gravity. Mais dès qu’on l’aura, tu verras qu’on se sera bien fait avoir.

En attendant, je tiens à te rappeler l’existence de deux formidables extensions compatibles sur tous les navigateurs : AdBlock et Ghostery. En utilisant ces deux là, tu peux être à peu près certain que les trackers de Gravity Alliance ne passeront pas. En attendant, n’oublie pas : si les médias veulent faire de nous leur produit, c’est parce qu’ils ont du mal financièrement. À mon sens cela n’excuse rien : rien n’excuse l’espionnage de masse. Mais il est important de noter cette circonstance atténuante.

Laisser un commentaire

Anti-pub de viagra (opération arithmétique obligatoire)

Fermer le menu